Perturbateurs Endocriniens

DEPUIS QUELQUES ANNÉES, LA POLÉMIQUE SUR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS NE CESSE D’ENFLER.

Qui n’a jamais entendu parler de l’isobutylparaben, du distilbène, du bisphénol A, des phtalates… ? Nous nous posons tous des questions sur les risques qu’ils font courir à notre santé, avec toutes ces substances présentes dans l’air, l’eau, les sols, l’alimentation, les cosmétiques et de nombreux objets de notre quotidien.

Cette pollution invisible à laquelle nous sommes exposés en permanence était un sujet de la campagne présidentielle 2017 car il serait temps de légiférer à l’échelle européenne. Ce flou sur les produits qui nous entourent alimente la crainte chez les consommateurs qui ne savent plus vers quelles marchandises se tourner. De fait, ce sont quelques huit cents substances chimiques de notre environnement qui sont aujourd’hui incriminées.

SVR S’ENGAGE SUR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

Parce que SVR est un laboratoire dermocosmétique à large audience familiale et soucieux de la sécurité et de la tolérance de ses produits (lesquels sont déjà soumis à une charte drastique), nous avons souhaité apporter à nos consommateurs des éléments de réponse concrets, à travers une série de tests réalisés sur ses formules. Ces tests ont été menés sur les produits les plus sensibles du catalogue : ceux recommandés aux bébés, enfants, adolescents et femmes enceintes. Ils attestent que leur application n’entraîne pas d’effets néfastes sur les principaux mécanismes endocriniens. Ces produits considérés comme sûrs, en l’état actuel des connaissances scientifiques, seront reconnaissables à leur picto, « testé perturbateurs endocriniens » apposé sur les étuis. 

Une initiative forte qui nous a paru légitime aux vues du positionnement dermatologique de SVR et du principe de précaution que le laboratoire doit adopter. Certes, la science doit encore progresser sur les connaissances des perturbateurs endocriniens et nous devons avancer avec modestie sur ces questions. Mais cela n’empêche pas SVR d’apporter sa pierre à l’édifice, notamment sur les aspects qui sont maîtrisés aujourd’hui, comme ces tests endocriniens réalisés sur les produits finis. Le consommateur qui nous fait confiance a le droit d’être éclairé sur ce que ses produits contiennent, leurs effets potentiels sur l’organisme. Et le droit de savoir aussi quels produits sont sécurisés, sachant que nous nous engageons à assurer une veille scientifique continue sur le sujet, afin de faire progresser sans cesse nos connaissances et nos formules. 

L’objectif est de tester les soins SVR qui s’adressent aux personnes les plus vulnérables et de reformuler ceux qui ne seront pas validés par les tests.

LE DEVOIR DE TRANSPARENCE DE SVR

Afin de savoir si nos formules induisent une perturbation endocrinienne sur l’organisme, nous avons fait tester nos produits finis (solaires, cicatrisants, anti-acné et anti-taches) dans leurs packagings par un laboratoire indépendant : le laboratoire Watchfrog, spécialisé dans la mesure des effets des perturbateurs endocriniens sur le vivant depuis plus de dix ans. Nous avons souhaité collaborer avec eux pour nous aider à comprendre les mécanismes de la perturbation endocrinienne et garantir par leur expertise la plus haute sécurité pour nos soins.